Cercle Amélie Murat


cercle amélie murat

poésie

CONTE DE NOËL

Dans les rues un vent froid rôdait en chuchotant.
Les enfants rassemblés se chauffaient près de l'âtre.
C'était fin décembre et, je crois, le vingt-quatre,
J'étais adolescent, je m'en souviens pourtant.

Il faut voir un vieux bourg, dans un hiver d'antan,
Recouvert par la neige, aux doux reflets d'albâtre,
Où les piétons traçaient une ornière noirâtre
En marchant recourbés contre le mauvais temps.

Sous le rebord d'un toit des chandelles de glace
Suppliciaient l'eau d'hiver en miroir carapace
Et la neige piquait comme des grains de sel

Les visage rougis des passants noctambules …
C'est dans ce moment là, soyez un peu crédules,
Que j'ai vu dans le ciel passer le Père Noël.

Claude Clauzon


RONDEAU NEIGE AMOUR

D’amour écrire un ciel de neige
Dans la tendre luminescence
Tout de blancheur et innocence
Qui les doux amoureux allège

S’enlace et se baise et s’agrège
Leur amour toute jouissance
Le clair reflet qui les protège
D’amour écrire la confluence

D’amour et neige florilège
Ils avancent en connivence
Leur différence est ressemblance
Lance étonnée un sortilège
D’amour écrire un ciel de neige

Claire Demange


DU PROFANE AU SPIRITUEL

Au solstice d’été, mon cœur est en enfer
Qui souffre du soleil sa lente déchéance.
Il fête dans la joie une autre renaissance,
Son réveil à la vie au solstice d’hiver.

C’est là que rebondit, sur la ligne de crête
Dans un nouvel élan qu’il entend éternel,
Le tout Nouvel Elios qu’on baptise Noël
Qui, d’un apport divin, nous met le cœur en fête.

Noel au doux parfum qui nous donne en présent
Un enfant né ce jour, l’enfant de l’Espérance,
Celui qu’on attendait, suprême providence,
Qui fait pleuvoir l’amour en filets bienfaisants.

Celui dont la parole a des mots qu’il essaime,
Des mots dont la texture enveloppe nos cœurs
Quand tous ces mots d’amour nous chantent le bonheur
Que j’ai de vous offrir ce tout petit poème.

Noël aux doux accents, au goût de chocolat,
De mets délicieux et de belles offrandes,
Et Noël du partage avec ceux qui quémandent,
Noël de longue vie, Noël de gloria !

Roger Jimenez


NUIT DE NOËL
(Nuit de la Sniégourotchka, extrait)

C’est l’hiver' c’est la nuit — rien ne bruit' ne frémit.

Dans l’écrin nigrescent" de la voûte céleste
Sont répandus partout" milliers' millions de perles
Broches et bracelets" couronnes et diadèmes
Joyaux élaborés" par le grand Lapidaire.
L’immense Voie lactée" semble un chemin d’argent.
Là' fulgure un collier" de pierreries gemmé
Là brille une topaze" étincelle un diamant.

La neige immaculée" recouvre la campagne.
Là' dans un labyrinthe" en boulingrins taillés
Se profile un palais" de glace et de cristal.
Sans gazon ni massif" le parc est un bosquet
Dispersant des sapins" garnis d’albâtre fin
Tout parés' décorés" de bougies' de chandelles
Pendentifs' pent-à-col" chaînettes et gourmettes
Festons phosphorescents" globes luminescents.
Les guirlandes châtoient" sur les charmilles naines.
Dans les rameaux flamboient" des lueurs féeriques
Vertes et orangées" rosâtres et violines.
D’un rocher entr’ouvert" s’épanche un torrent clair
Dont l'onde pellucide" en vive cascatelle
Chante une mélodie" rêveuse' enchanteresse
......................................................

Claude Ferrandeix


JOYEUX NOEL A TOUS
BONNE ET HEUREUSE NOUVELLE ANNEE
POUR VOUS ET TOUS CEUX QUE VOUS AIMEZ.


Sommaire